Revue d’effectif

février 17, 2017

C’est parti et bien parti pour la saison 2017 de baseball. Après un mois de janvier consacré aux efforts physiques et à l’éradication des bourrelets hérités des Fêtes, les choses sérieuses ont débuté samedi avec les tryouts des Patriots. Une quarantaine de convoqués, une dizaine de coaches et aucun degré celsius : telle était la recette de cette traditionnelle demi-journée d’inspection des troupes.

Dans le petit monde de la balle dure mi-février est synonyme de reprise des hostilités. Mais si l’appel des coaches retentit à peu près à la même période de l’année où qu’on soit sur le globe, disons que certains sont mieux lotis que d’autres et qu’on enviera plus facilement le confort des professionnels qui se sont réfugiés sous le soleil de la Floride ou sous celui de l’Arizona que la bravoure des amateurs parisiens venus défier le froid du bois de Vincennes ce samedi 11 février et qui n’auraient pas craché sur davantage d’aridité et une bonne heure supplémentaire de sommeil.

Les tryouts. Extrait en VO du jargon du baseball, ce terme, dès qu’il est prononcé, a pour don d’instantanément faire dresser l’oreille du joueur jusque auquel il parvient. Surtout celui qui, au cours des derniers mois, a passé un peu trop de temps sur son canapé devant les replays MLB et pas assez à s’entraîner. Comme un rappel à l’ordre qui signifie la clôture de la saison des tartiflettes, des suppléments fromage et du vin chaud. Quoique, après un redoux encourageant en début de mois, un tout récent slump du thermomètre laissait comprendre qu’il était encore toléré de prolonger l’absorption massive de calories.

Batting live pour se réchauffer.

C’est peu dire que’on espérait de meilleures conditions pour ces retrouvailles avec le terrain. Rendons donc un hommage mérité aux nombreux motivés qui sont venus se tester avec une mention spéciale attribuée à Sophie, seule féminine cette année à être venue se confronter aux garçons.

Les joueurs sont à la fois impatients et un brin tendus ; l’atmosphère régnant sur Pershing est un curieux mélange entre ambiance rentrée des classes et stress d’examen de fin d’année. Entre deux étirements, on échange quelques plaisanteries et de furtifs coups d’oeil pour jauger ce nouveau qu’on avait jamais vu jusqu’à présent et qui semble avoir « un bon bras ». Tant bien que mal, on s’efforce de réveiller ses muscles jusqu’à ce que les coaches sonnent le rassemblement. C’est alors à la légende vivante, j’ai nommé Jean-Fred Etienne, que revient l’honneur de donner les consignes tout en rassurant les plus nerveux. Le programme est varié mais pas moins allégé qu’un menu de réveillon : atelier infield puis outfield, exercices préparatoires au bâton suivi d’un batting live et enfin, pour les pitcheurs et les catcheurs : un bullpen sous l’oeil vigilant de Julien Londero.

Reprise, froid, mauvais oeil : les circonstances atténuantes sont suffisantes pour susciter l’indulgence des scrutateurs, eux-mêmes les premières victimes de la température, condamnés qu’ils sont à rester immobiles, un carnet de notes dans leurs mains gelées et avec pour seul réconfort une tasse de café soluble bien trop vite refroidie par les quelques flocons qui tombent sur Vincennes. Pour autant, et c’est pas n’importe qui mais bien mon petit doigt qui me l’a dit, les coaches étaient plutôt satisfaits de ce qui leur aura été donné de voir et c’est plein d’un on ne peut plus légitime optimisme qu’ils envisagent les prochaines semaines.

Il est plus de midi quand les joueurs sont enfin autorisés à rompre le rang et à regagner leurs douillettes demeures, non sans avoir aider à ranger le matériel et à entretenir le terrain, comme il est dorénavant entré dans les mœurs de tout bon Patriot.

Jean-Fred motive les troupes.

Les délibérations et les négociations entre responsables du sportif n’auront pas traîné car dès le milieu de semaine les rosters avaient pris forme concrète et le calendrier de préparation, en cours d’élaboration, ne devrait plus tarder. Mais le plus dur reste désormais à faire : il revient à chaque joueur, quelque soit l’équipe à laquelle il a été affectée, de s’entraîner chaque semaine avec acharnement pour être fin prêt pour le coup d’envoi des compétitions dont on nous confirmera sous peu qu’elles débuteront fin mars au plus tard. En attendant, n’oubliez pas vos rendez-vous hebdomadaires :

– le mercredi 18h00 aux cages pour les jeunes et les seniors inscrits depuis moins de 6 mois

– le mercredi à 19h30 pour le reste des seniors

– le samedi à 9h45 pour tous

NB : cette organisation sera amenée à évoluer début mars, restez connectés !

Déjà le premier bullpen !

Les dates à retenir

6 au 22 mars : World Baseball Classic 2017

11 et 12 mars : IDF Series

19 mars : Opening Day des championnats régionaux. La P1 évoluera en Régionale 1 (R1), la P2 et la P3 en Régionale 3 (R3) et la toute nouvelle équipe 4 en Promotion Régionale (PR), échelon lui aussi tout nouveau.

Tags:

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *