A girl’s place is at home

Seconde partie de notre série sur les recrues estivales. Après Gaétan, c’est au tour de Quentin Brainville de nous parler de lui, de son parcours et de son ambition pour l’équipe de softball féminin qui fera ses grands débuts en compétition officielle le 11 octobre prochain. Baseball, softball : les filles n’ont pas fini de faire parler d’elles …

Pourquoi le softball plutôt que le baseball ? Jamais été tenté par la  « balle dure » ?

Si ! Dans ma jeunesse, j’ai pratiqué le Baseball. Né dans une famille de softballeurs (Père, Mère, tante, etc…), je suis quasiment né au bord des terrains. J’ai donc commencé par pratiquer le baseball à Cergy dans les sections jeunes du club. J’ai ensuite arrêté le baseball, non par choix mais plutôt par obligations (suite à un déménagement) car le Baseball n’est pas présent dans nos campagnes.
J’ai donc pratiqué le rugby pendant une bonne dizaine d’années.

Pendant la fin de mes études, l’autonomie retrouvée avec le permis (et suite à une blessure), j’ai décidé de revenir aux sources et de ressortir mon gant et ma batte.
N’ayant pas fait de Baseball depuis longtemps et voulant retrouver goût au sport, j’ai donc rejoint le club de softball de mon père pour retrouver le côté loisir et plaisir qu’apporte le softball.

[us_separator type=”invisible” icon=”star”]
Pourrais-tu partager avec nous les grandes lignes de ton C.V. softball ?

Oui, tout à fait. Pour commencer, je suis avant tout un joueur de softball mixte. J’ai évolué dans plusieurs clubs parisiens et, fort de ces nombreuses années d’expérience au sein de ces clubs et de leur apprentissage, me voilà atterrissant aux Patriots cet été, en tant que coach de la section féminine de softball.

Je possède également un diplôme d’arbitre de softball et participe chaque année à l’arbitrage des différentes compétitions nationales de softball (mixte, masculine et féminine).

Pour nos joueuses qui vont passer du mixte au féminin, quels ajustements vont-elles être amenées à faire ?

Le softball féminin apporte son lot de différences par rapport au mixte. La balle devient dure et, par ce fait, le jeu en devient plus rapide. Ce qui demandera donc aux futures joueuses d’être plus réactives et de faire des choix de jeu plus rapidement avec un jeu en constant changement.

[us_separator type=”invisible” icon=”star”]
Quels sont les objectifs pour 2016 ? La clef du succès pour l’équipe ?

Le premier objectif de 2016 est déjà acquis puisque il s’agissait de recruter suffisamment de nouvelles joueuses afin d’inscrire l’équipe dans le championnat régional IDF. Et c’est officiellement chose faite.

Maintenant, l’objectif est de former ces nouvelles recrues au softball en les intégrant aux anciennes joueuses provenant de la section mixte afin de créer cette équipe.
La clé du succès de cette première saison sera donc la formation et l’intégration des recrues dans le club.

Quelles vont être les premières échéances pour l’équipe ?

Les premières échéances sont déjà connues puisque l’équipe féminine est inscrite à la winter league féminine et commencera le 11 octobre prochain par une journée de softball féminin en gymnase à Evry (91).
Le championnat se compose d’une journée par mois allant d’octobre à février.
Ce sera donc pour elles une bonne occasion de s’initier au softball et de prendre goût à ce qui les attend par la suite.

Le calendrier de la Winter League Féminine

  • Le 11/10/2015 – 9h00 à Evry
  • Le 08/11/2015 – 9h00 à Savigny
  • Le 13/12/2015 – 9h00 à Evry
  • Le 17/01/2015 – 9h00 à Evry
  • Le 14/02/2015 – 9h00 à Evry

1 Comment. Leave new

Patriots de Paris – Club de Baseball et Softball – Le swing autant que le swag
24 novembre 2015 15 h 43 min

[…] que nous avions déjà questionné précédemment, fait le point avec nous sur les premiers pas officiels de l’équipe […]

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *